Applications en ligne

















Résidence d'artiste

L’artiste Bruno Allain est en résidence au lycée Chennevière-Malézieux sur l’année scolaire 2017-2018. Par l’écriture, les arts plastiques, le théâtre… et avec la connivence des enseignants, il cherche et accompagne les lycéens à expliciter ce qu’est le présent et ce que signifie l’expression « vivre au présent »...
____________________________________________________________________________________



Je continue mon enquête sur le présent. Quand je m'adresse aux élèves, dans la cour ou à la maison des lycéens, ils se demandent ce qui peut bien m'intéresser dans ce questionnement sur le présent. Petit à petit, certains se prennent au jeu. Par exemple :
 
Sow écoute de la musique avec ses écouteurs.
- Il ne connaît pas les paroles. Donc pour lui ça vient du futur et ça passe, dit l'un.
- Pourtant la musique est enregistrée, donc c'est du passé, ajoute un autre...
 
Ci-dessous des extraits de cette récolte ainsi que des éléments de réponse à la question "qu'est-ce que vivre au présent ?" par les lycéens :
Ne pas avoir de regret.
Si on veut quelque chose, y aller.
En vacances, on vit plus le présent. On fait davantage ce dont on a envie. On fait des trucs qu'on découvre. Le présent, c'est découvrir.
Le présent c'est quelque chose qui passe
Le présent c'est l'action, c'est là que tout se passe.
Il peut y avoir une action au passé, c'est un souvenir, une histoire.
On ne peut pas saisir le présent.
On n'a qu'une seule vie.
On ne peut pas vivre le présent. Rien que le fait d'y penser, il est déjà passé. Il est toujours trop tard.
Quand je parle, c'est au présent. Quand je respire, c'est au présent.
Respirer c'est intemporel.
S'afficher, ce n'est pas bien. Pour personne. Ni pour celui qui s'affiche, ni pour celui qui regarde. C'est exposer sa vie privée. C'est dérangeant.
Moi, sur facebook, je relaie des infos de foot. C'est tout.
Les seuls moments de vie au présent, ce sont les impulsions. Pour vivre normalement il faut réfléchir. Ce n'est plus vivre au présent. Le regard de l'autre pousse à réfléchir. On réfléchit aux risques avant quelque chose. Les lois, ça évite qu'on vive sous les impulsions.
Le présent, c'est tout ce que l'on fait pour préparer le futur.
Le présent, c'est une circonstance. Par exemple, je suis en permanence parce que j'étais en retard. Le présent, je me trouve brusquement dedans. Dans ce sens, le présent, c'est l'imprévu. Presque.
Oui profiter du moment présent mais avoir un petit temps d'avance. On ne sait pas ce que le futur nous réserve, il faut prévoir. Le futur, pour moi, on peut le changer. Il y a plein de paramètres qu'on peut modifier.
Le présent, c'est que le monde part en couille. Regardez le type de Las Vegas. Et c'est partout pareil.
Le présent, c'est s'intéresser au monde, pas seulement par la télé, internet et tout ça, mais aussi par les voyages...
Vivre au présent, c'est ressentir la vie.
Vivre au présent, c'est ne pas rêver.
Vivre au présent, c'est ne pas être en hauteur.
Vivre au présent, c'est vivre tout ce qui se passe.
Vivre au présent, c'est rester soi-même.
Si on pense tout le temps, on devient fou.
Vivre au présent, c'est réfléchir avant d'agir. C'est aussi agir. C'est les deux.
Le présent, c'est aujourd'hui.
S'il n'y a pas de futur, on est mort. Le présent, c'est la preuve de la vie.
Vivre au présent, c'est faire les bons choix.

Le présent, c'est être là. On fait l'appel, je dis : présent.

_____________________________________________________________________
 
Dans le cadre de ma résidence au lycée Chennevière-Malézieux sur le thème du présent, je passe souvent en permanence et je discute avec les élèves présents. Le 28 septembre, il y a J- affalé sur une table. Il s'est fait exclure de cours, il ne veut pas travailler, juste sortir du lycée. Comment le convaincre? Un ouvrier en pleine action de l'autre côté de la baie vitrée m'en donne l'occasion.
Saisissons le présent. Je parlemente. Finalement, J- dicte, je note.
 
- Tranquille tranquille... Pousse, ouais... merde, fais chier !
Ça résonne dans le trou.
- Surtout ne bouge pas ! De là, je n'arrive pas à le chopper.
Chaussures de sécurité, pantalon gris, taille dénudée, le cul en l'air vers le haut. Tout le reste du corps jusqu'aux hanches disparaît dans le trou.
Il plie les jambes. Ses pieds touchent ses fesses. On se demande s'il ne va pas tomber. Qu'est-ce qu'il fait ?
- Laisse une longueur d'un mètre et on n'en parle plus.
Il est dans une cour intérieure, sorte de terrasse. Il y a un arbre tout mort, peu de feuilles.
Il répète : "Fais chier, merde!"
Il ressort du trou KO. Il a la tête toute rouge. Il reprend son souffle.
_____________________________________________________________________

Bruno Allain, écrivain, acteur et plasticien, est en résidence territoriale au Lycée Professionnel Chennevière-Malézieux. Il avait effectué une telle résidence en 2014-2015 alors que commençait la démolition de l'ancien lycée. Aujourd'hui les travaux de reconstruction sont presque terminés. On en est à la touche finale.
Passerelle entre passé et futur, Bruno Allain a choisi le présent comme thème de cette résidence. Qu'est-ce que le présent ? Qu'est-ce que vivre au présent ?
On imagine aisément comment cette thématique peut se décliner selon les enseignements...
Depuis son arrivée, Bruno Allain interroge les lycéens sur le présent. Une séquence qu'il appelle pêche à la ligne... En voici quelques extraits recueillis entre le 18 et le 28 septembre 2017 :
 
Le présent ? Comment le vivre pleinement ? Et ce qu'on doit faire ?
Le présent ? C'est une conjugaison. Quelque chose qui se produit sur le moment. Vivre l'instant t !
Le présent c'est être là. Présent et présence, ce n'est pas pareil. Au téléphone portable, suis-je au présent, suis-je présent ?
Le présent, ce sont les actualités.
C'est vivre au jour le jour.

Dès qu'on parle du présent, c'est le passé. Vaut mieux ne pas penser...
Il faut vivre au présent sinon on n'avance pas. Il y en a qui sont toujours dans le passé...
Les historiens travaillent pour qu'on évite de faire les mêmes erreurs.
Tu es raciste, toi, alors t'as appris quoi ?
Paris, c'est un gros ballon de stress. Personne ne dit bonjour.
Le présent, c'est mieux quand il y a des échanges. On peut dire : le présent, c'est l'échange.
Le présent est une machine à transformation, il se transforme en passé. Le présent, ce sont des déchets.

 
Le présent, c'est ce qui se passe tout de suite.
Le présent, il y en a plein. Ici ou ailleurs, il se passe d'autres choses.
Vivre au présent, c'est oublier ce qui s'est passé et regarder vers le futur. J'ai des archives personnelles dans ma tête. Il y a des trucs qu'on peut oublier : par exemple, quelqu'un qui t'a fait du mal. Mais les bons souvenirs, ceux-là, il faut les garder. La classe de CAP était très amusante. On partageait beaucoup de choses en commun, même des sorties hors du lycée. Avec certains, on se revoit encore.
 
Le présent, c'est vivre le moment tout de suite. Ne pas regretter ce qu'on fait.
On discute en ce moment, c'est le présent. Tout à l'heure, je serai en cours, ce sera le présent et notre discussion le passé.
Comment attraper le présent ? On ne peut pas. En vacances, le présent, ça peut être se préparer pour une soirée, prendre la douche, s'habiller... Et le lendemain le présent c'est aller à la plage. Tu oublies le passé, ce qui s'est produit pendant la soirée. Le présent c'est regarder devant et penser à ce qu'on a fait derrière...
Ne pas trop réfléchir au futur ni penser au passé pour ne pas avoir trop de problèmes dans la tête.
On peut mourir à tout moment. Le coeur peut s'arrêter. Il faut savourer chaque minute de temps.
Le présent, ça a quelle durée ? Ça commence et ça s'arrête où ?
 
Le présent, c'est le monde qu'on vit maintenant. On est au courant de ce qui se passe partout. Il y a des conflits... etc...
Là on est dans le présent. C'est une frontière. Elle change. Il y a des choses qui évoluent, des choses qui se passent en même temps.
Le présent, ça dépend du mouvement, ça dépend de ce en quoi on croit.
 
Le présent est différent pour chacun, enfin pas totalement, ça se ressemble mais ce n'est pas du tout pareil. Ce sont les mêmes événements mais ils sont vécus différemment. On n'était pas d'accord sur un match. Moi, j'étais sûr que la Juve avait mieux joué que le Barça. Les autres non.
Le présent c'est maintenant.
Le présent c'est avoir faim.
 
Au présent, on se projette dans le futur. Moi par exemple j'espère devenir footballeur professionnel et avoir mon BTS.