Applications en ligne

























Actualités

Accueil »



Le lycée Chennevière Malézieux participe aux journées européennes du patrimoine 2021 en exposant des pièces réalisés au lycée dans le grand salon de la Sorbonne.

Pour cette édition, nous avons choisi de mettre en avant la travail de la filière productique, c'est à dire le travail de nos élèves usineurs et outilleurs que ce soit en CAP ou en baccalauréat professionnel.

Certaines réalisations sont le résultat du chef d'oeuvre introduit dans les enseignements à l'occasion de la dernière réforme de l'enseignement professionnel, d'autres correspondent à un travail de groupe.

Chaque pièce a nécessité un temps d'étude, de planification du travail, de conception, de programmation, de fabrication, de contrôle et d'assemblage exactement comme ce qu'ils découvrent en entreprise.




Vitrine consacrée aux réalisations du lycée


La rentrée scolaire passée, nous avons la chance d'acueillir jeudi 10 septembre Monsieur Kerrero, recteur de la région académique Île-de-France accompagné de Mme Pierre-Marie maire du 12è arrondissement de Paris.

Cette visite nous a permis de faire découvrir nos spécificités dans la formations aux métiers industriels de l'usinage, de la chaudronnerie, de la maintenance et des ascenseurs. C'était aussi l'occasion de présenter notre partenariat avec la marine Nationale, notre classe expérimentale de CAP 3M (métiers) qui permet de découvrir plusieurs voies professionnelles, notre échange Franco-allemand avec Essen et l'organisation de nos études dirigées.

Découvrez les photos de cet évènement.









RENTRÉE 2020-2021
 


- Dernier protocole sanitaire à destination des élèves et des parents ->

- Réunion de parents (1ère année CAP et 1ère année BAC PRO) : Jeudi 8 septembre à 17h30

- Horaires de rentrée:

Dans le cadre de la 3ème semaine de l'Education pilotée par France TV, consacrée à l'enjeu environnemental, nos élèves de la 2MEI3, accompagnés de leurs professeur.e.s M. Tasbunar et Mme Chabert, ont eu l'occasion d'assister au siège de France Télévisions à des projections et participer aux échanges avec des journalistes, comme Elise Lucet et Adrian Rohard, qui traitent de la thématique de l'environnement, des fakes news, et de ses enjeux.




 

Cette année la 3ème édition des rencontres de l’enseignement professionnel se déroule les 21 et 22 janvier 2020 à la Sorbonne.

L’objectif de ces rencontres est de faire tomber les représentations négatives de la filière professionnelle que peuvent avoir les élèves, leurs parents et certains enseignants et de faire connaitre ce qu’il s’y fait, tant au niveau disciplinaire qu’au niveau innovation pédagogique.

Ces journées ont permis aux collégiens parisiens de découvrir l’ensemble des formations proposées par l’académie, des métiers d'art à la sécurité, en passant par l'électronique, le social ou encore la photographie ! En effet, 17 pôles de « formation et métiers » étaient  représentés ainsi que 3 pôles transversaux présentant les spécificités de l'enseignement général : les projets mis en œuvre, les langues vivantes et l'ouverture au monde ainsi que le numérique une autre façon d'apprendre.
Présents pour exposer nos formations de CAP et Bac Pro, les échanges entre les collégiens et les lycéens de la voie professionnelle ont été très enrichissants, ces derniers avaient à cœur de présenter leur formation et leur savoir-faire.

Comme les années précédentes, un espace « Apprendre autrement » est dédié au numérique.
Nous avons pu notamment présenter nos usages du numérique dans nos foramtions, à travers les applications sur ordinateurs, tablettes ou bien en réalité virtuelle. 

Venez en découvrir d'avantage lors de  nos prochaines portes ouvertes le samedi 25 avril, ou en effectuant un mini-stage (formulaire à télécharger sur la page d'accueil du site).



Félicitations à notre valeureuse et créative équipe ! 


Cette 1ère édition du Challenge "Ose la Santé et Sécurité au Travail" est un succès. 15 équipes de 6 LP et CFA se sont affrontées dans la bonne humeur, sans oublier les étudiants et apprentis de BTS qui ont pu manager et faire des propositions innovantes en matière de santé et sécurité. Ces jeunes ont fait preuve de leurs compétences en santé et sécurité au travail.

Pour admirer les affiches primées, c'est https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p2_1897417/concours-d-affiche-s-s-st-vote


Toutes nos félicitations à Oskar Boniaud de la classe de seconde Technicien en Chaudronnerie Industrielle pour ce Premier Prix reçu à l'occasion de la 7e édition du Concours de récitation organisé par le service de l'action pédagogique de la BnF.

http://classes.bnf.fr/rendezvous/concours.htm

 
Le projet musical qui a réuni cette année les élèves d'UPE2A LP du lycée professionnel Chennevière Malézieux 
à la chorale du collège Couperin , accompagnés par les élève de l'école primaire de la rue du renard (4eme arrondissement) et les instrumentistes du conservatoire du 10ème, s'est achevé, le jeudi 16 mai au soir, par une dernière représentation à l'espace Reuilly devant un public enthousiaste et ému. Quel beau spectacle , en effet, que ces élèves de tout âge et venus de tous horizons rassemblés par la musique. Saluons encore leur  performance ainsi  le travail de leurs encadrants: pour le lycée ,  Madame Derkac,  professeure d'Upe2A, Monsieur Der Haroutonian, professeur de musique, et Monsieur Lasne, intervenant pour la mise en scène .




Une soixantaine d'élèves de 3ème ont pu bénéficier le 29 mai d'une formation "éclair" à l'ASSR2. Lors de cette séance préparatoire, les fonctionnaires de police de l'Unité d'Éducation et d'Information Routières ont présenté les grands enjeux, les thèmes d'interrogation et ont conclu la matinée par un test grandeur nature. Les résultats à cette session d'entraînement sont déjà très encourageants : bravo jeunes gens !

 



Ce vendredi 10 mai 2019 en matinée, dans l’amphithéâtre du lycée Chennevière-Malézieux, Madame Esther Senot, rescapée des camps d’Auschwitz-Birkenhau, est venue témoigner devant une quarantaine d’élèves de Terminale et de seconde de la réalité de la Shoah et de ce qu’elle a vécu pendant la seconde guerre mondiale, à travers sa déportation.  En 1942, après une traversée haletante en forêt pour tenter de rejoindre son frère Maurice en France libre dans la région de Pau, Esther se voit contrainte fin 1942 de regagner Paris où elle se retouve seule, sans proches. Arrêtée  près de l’Hôtel de Ville, elle est transférée à Drancy le 24 août 1943. Le 2 septembre 1943, emportée par le convoi 59, elle est déportée  au camp d’Auschwitz-Birkenhau, le début de l’enfer… « Témoigner, absolument, vis-à-vis des générations futures », c’est ce qui lui a donné la force de survivre…